LIVRAISON EN FRANCE OFFERTE À PARTIR DE 12 BOUTEILLES
Le panier
Rencontre avec Lauralyne Demesmay

Rencontre avec Lauralyne Demesmay

Publié par Armand Heitz le

Lauralyne Demesmay est étudiante en master à la Burgundy School of Business de Dijon. Miss Franche-Comté 2018 et deuxième dauphine de Miss France 2019, elle porte un intérêt particulier sur le secteur de la mode et de la beauté. D'origine franc-comtoise et étudiant en Bourgogne, le vin et la gastronomie font partie de son mode de vie et de sa culture.

L'interview Connivence 2019 Armand Heitz + Château du Moulin-à-Vent

 

À quelle occasion dégustez-vous ce Connivence 2019 ? 

Lors d’un diner avec mes parents où nous avons pris un plat de poisson à emporter dans un restaurant et nous nous sommes dit qu’on allait l’accompagner d’un bon vin. C’était l’occasion parfaite pour ouvrir cette cuvée Connivence et c’était plutôt réussi car le vin se mariait bien avec le poisson que nous avons mangé.

Notre cuvée Connivence est synonyme de partage entre deux vignerons, qu'est-ce que ce concept vous inspire ?

Je trouve que c’est un concept sympa et novateur, cela permet de découvrir une nouvelle manière de faire les choses, une autre association de saveurs, différente de nos habitudes. Ça met également l’idée de partage au centre et comme le vin est un beau synonyme du partage c’est une très belle idée.

Cuvée Connivence 2019 Armand Heitz + Château du Moulin-à-Vent

Comment trouvez-vous ce vin ?

J’aime beaucoup, on est sur des saveurs de fruits rouges, avec un côté un peu terre, vraiment très appréciable. D’habitude je suis plus blanc que rouge, mais celui-là je l’ai particulièrement apprécié.

À quelle occasion aimeriez-vous partager cette cuvée ?

Pour une belle petite soirée entre amis, ou avec mes parents, que ce soit en apéritif ou pour accompagner un repas. C’est une bouteille qui pourrait être sortie plutôt facilement.

Pour quelles occasions consommez-vous du vin en règle générale ?

Je suis quand même consommatrice régulière on va dire, je vais beaucoup au restaurant en temps normal. Donc que ce soit au restaurant ou lorsque je cuisine, c’est toujours agréable d’avoir un verre de vin pour accompagner les plats. Mais toujours avec modération.  

Depuis quand vous intéressez-vous au monde du vin ?

J’ai toujours un petit peu gouté dans le verre de mes parents, au début j’avais juste le droit de tremper les lèvres donc j’ai toujours eu cette éducation autour du vin mais maintenant que j’en consomme de manière plus régulière, je fais vraiment attention à tous les vins que je goûte, je prends des notes pour me souvenir, etc. 

Lauralyne Demesmay

Vous avez travaillé sur le Tour de France. Vous préférez monter un col en compagnie du maillot jaune et du maillot à pois, ou faire une descente de cave dans un domaine bourguignon, en côte de Beaune bien sûr ?

Je pense que la descente de cave pourrait être une meilleure idée (rires).

Vous êtes en master Grande École à la Burgundy School of Business où le vin est présent dans certains cursus, comment imaginez-vous le vin de demain ?

J’aime beaucoup découvrir. Et quand on est dans une région on boit beaucoup les vins de cette région alors pour plus tard pourquoi pas une plus grande facilité d’accès aux vins des autres régions et des autres pays.

Vous travaillez souvent avec des marques de mode. Du coup vous êtes plutôt style Jaquemus (vêtements larges et mini sac) ou style Armand Heitz (knickers, chaussettes hautes et béret ?)

(Rires) Il faut savoir s’adapter, j’aime beaucoup changer de style en fonction de ce que je fais donc je m’adapte. Style Jacquemus ou Armand Heitz, les deux me vont !

Vous avez été miss Franche-Comté, alors plutôt vin de Bourgogne ou vin de Franche-Comté ?

Pas facile cette question. Je suis quand même franc-comtoise donc je vais dire vins de Franche-Comté, et j’aime vraiment bien tout ce qui se fait dans le Jura. Si je devais choisir je dirais peut-être un Savagnin.

Quel est votre meilleur souvenir lié au vin et/ou la gastronomie ?

Difficile de choisir, j’ai eu beaucoup de jolis moments. Mais comme ça je dirais le Castel de Très Girard à Morey-Saint-Denis. J’ai eu l’occasion d’y faire un repas et une très belle visite de cave. C’était magnifique, il y avait de très belles bouteilles, et rien que la visite de la cave était assez incroyable. J’en garde un très bon souvenir.

 

Propos recueillis par Léo Plassard

 

Article précédent Article suivant