LIVRAISON EN FRANCE OFFERTE À PARTIR DE 12 BOUTEILLES
Panier
Parcelles Volnay Bourgogne appellations vins

La classification des vins de Bourgogne

Comprendre les appellations de Bourgogne

Avec tous ses noms de villages tous aussi charmants les uns que les autres comme Meursault, Puligny-Montrachet, Beaune… et aux noms de climats et lieux-dits inspirés tels que Bâtard-Montrachet, Les Pucelles, Les Amoureuses.... la Bourgogne vous donne certainement l’impression d’entrer dans une jungle poétique. Ici, nous vous donnons quelques clés pour franchir la porte et vous verrez, votre curiosité pour les vins de Bourgogne sera sans modération.

La clé principale pour comprendre les vins de Bourgogne est la classification des appellations des vins. Il faut remonter en 1855, lorsque Jules Lavalle, naturaliste et botaniste, a initié des travaux de classification des vins en Bourgogne. À cette époque, Napoléon III avait demandé à ce que les vins de France soient classifiés pour l’Exposition Universelle de Paris. Bordeaux choisit de classifier ses Châteaux, en découlera le classement de 1855, alors que la Bourgogne choisit de classifier ses terroirs. Cette classification servira de base à l’INAO (Institut National des Appellations d’Origine) lors de la rédaction de la réglementation en 1935 des appellations d’origine contrôlée de Bourgogne.

En clair, nous représentons cette classification en Bourgogne sous forme de pyramide des appellations et nous vous indiquons quelques exemples de noms de climats* :

Pyramide des appellations de Bourgogne

Cette classification et ces termes s’appliquent uniquement aux vins de Bourgogne. Un Grand Cru ou un Premier Cru en Bourgogne n’a donc rien à voir avec un Premier Cru Classé à Bordeaux car les classifications reposent sur des bases de classification différentes. Le seul point commun serait la qualité supposée du vin en bouteille !

Il est important de préciser qu’en Bourgogne, nous parlons de “Climats”. Ce terme désigne “une parcelle de vigne, soigneusement délimitée et nommée depuis des siècles, qui possède son histoire et bénéficie de conditions géologiques et climatiques particulières. Chaque vin issu d’un climat à son goût et sa place dans la hiérarchisation des crus (appellations régionales, premiers crus et Grands Crus). Les climats sont plus de 1000 de Dijon à Santenay” (définition donnée par l’association des Climats de Bourgogne). Depuis 2015, les climats de Bourgogne sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. 

La spécificité des vins de Bourgogne

En Bourgogne, la vigne est morcelée en différents climats à l'intérieur desquels différents propriétaires cohabitent. Au fil des générations, les successions divisent ce parcellaire et contribuent à l’extrême morcellement. La parcelle du Clos Vougeot Grand Cru est une belle illustration avec 52 hectares divisés entre plus de 80 propriétaires !

Clos Vougeot vignes photographie

Il y a cependant une exception : le monopole. C’est à dire que seul un propriétaire possède l’intégralité d’un climat. Ce cas de figure est anecdotique et parmi les plus fameux,  nous pouvons mentionner à Vosne Romanée “La Romanée Conti Grand Cru” et  “La Tâche Grand Cru”, tous deux monopoles du Domaine de la Romanée Conti, “La Grande Rue Grand Cru” du Domaine Lamarche et encore à Beaune, le “Beaune 1er Cru Clos des Ursules” des Héritiers Louis Jadot. Au domaine Heitz Lochardet, le seul monopole est le “Pommard 1er Cru Clos des Poutures”.

Ces noms de climats font rêver tous les amateurs de vins et nous espérons que cet éclairage vous invitera à vous lancer dans cette recherche de précision, de poésie et de complexité qu’offrent les vins de Bourgogne.

 

Marie-Pierre Dardouillet / Cépages communication

Sources : 

Les Climats de Bourgogne : climats-bourgogne.fr

Les vins de Bourgogne : vins-bourgogne.fr

 

Publication précédente