LIVRAISON EN FRANCE MÉTROPOLITAINE OFFERTE À PARTIR DE 200€ DE COMMANDE
Le panier
Bouquets de fleurs dans des bouteilles de vin

Le pouvoir des plantes

Publié par Armand Heitz le

De plus en plus de maladies apparaissent, et l’être humain est de moins en moins résistant face à ces virus. Nous vivons de plus en plus longtemps, mais pas forcément dans de bonnes conditions. Et si les plantes et leurs vertus pouvaient nous aider à combattre ces problématiques ?

La médecine par les plantes

Nous sous-estimons, par méconnaissance, le pouvoir des plantes. La médecine par les plantes existe depuis toujours. Aux temps préhistoriques, les chasseurs-cueilleurs consommaient des plantes, mais ils s’en servaient aussi pour se soigner. Des écrits datant de 3000 ans avant J.-C. évoquent des remèdes à base de plantes et notamment le pavot. Nous recensons environ 330 000 espèces végétales actuellement. Toutes n’ont bien évidemment pas des vertus médicinales, mais il est regrettable que ce savoir et ces pratiques soient en voie de disparition.

Cueillette de plantes et fleurs à Loaris jardin en permaculture Armand Heitz

Se nourrir n’est pas un acte anodin. C’est même fondamental et cela devrait être la première de nos préoccupations. Une alimentation saine à partir de produits qui ont vu le jour sur des sols vivants, de manière durable, locale, réduirait considérablement nos allées incessantes chez le médecin ou dans les pharmacies. Ces dernières sont devenues de véritables supermarchés. Le nombre de médicaments consommés par personne est effrayant. La puissance de l’industrie pharmaceutique est là pour en témoigner.

De la plante au médicament

Les plantes médicinales sont à l’origine de nombreux médicaments actuels. La morphine est par exemple issue du pavot. La sarriette, l’origan ou le thym sécrètent des antibiotiques. Par contre, l’utilisation n’est pas la même. En médecine, on isole les molécules d’intérêt thérapeutique pour formuler les médicaments. Alors que la phytothérapie fonctionne sur la synergie de tous les principes actifs.

Page extraite du traité pratique des plantes médicinales phytothérapie

L’approche de la phytothérapie est plus globale, plus subtile. Elle nécessite néanmoins une connaissance plus profonde des maux et des plantes. Se soigner uniquement avec les plantes n’est malheureusement pas envisageable aujourd’hui. La médecine chimique est inévitable contre certaines maladies comme le cancer. Les plantes peuvent par contre venir en complément.

Les plantes d’Armand Heitz

Au domaine, nous avons mis en place de la cueillette, à la fois sur nos cultures mais également sauvage. En cohérence avec notre philosophie, nous nous attachons à cultiver des plantes propices à notre environnement. Elles font partie de nos terroirs. Notre première envie a été de faire des tisanes. C’est une boisson que nous apprécions particulièrement, assez simple à mettre en œuvre. Cela ne nécessite pas de grand investissement pour la transformation.

Après la récolte, au bon moment et selon nos besoins, sans détériorer le milieu naturel pour pouvoir continuer à venir récolter, arrive l’étape du séchage des plantes. Il existe plusieurs techniques et façons de faire, avec un séchoir à circuit ouvert ou à circuit fermé, un mondage en amont ou après séchage. Le séchage doit en tous les cas être rapide pour ne pas que la plante oxyde et perde en qualité, 3/4 jours en moyenne. Il faut également, comme en cuverie pendant les fermentations, contrôler la température.

La tisane de tilleul Armand Heitz

Notre souhait est de créer des tisanes gustativement bonnes avec des propriétés médicinales. Par exemple en utilisant du tilleul pour mieux gérer son stress, ou de l’agastache qui possède des propriétés intéressantes pour la digestion. Notons que ce sont des vertus « générales » et pas forcément précises. La tisane d’agastache peut être utile pour une diarrhée mais pas forcément pour de la constipation. Ce genre de nuance ne doit pas nous échapper.
Réglementation des plantes médicinales

Vanter les mérites des vertus des plantes n’est pas une chose aisée de nos jours. Le diplôme d'herboriste a été supprimé par le régime de Vichy en 1941 et n’a toujours pas été restauré. 148 plantes médicinales sont autorisées à la vente en France depuis un décret de 2008, mais personne ne peut les vendre car aucune indication à visée thérapeutique ne peut être mentionné par des producteurs de plantes par exemple, faute du diplôme ayant été révoqué. Ô, absurdité...

Herboristerie du Père Blaize à Marseille

La phytothérapie, malgré des preuves évidentes de ses bienfaits, ne jouit d’aucune légitimité légale actuellement. La médecine chimique des laboratoires pharmaceutiques a malheureusement de beaux jours devant elle. Pour le bon sens et la santé, on repassera. Buvons malgré tout des tisanes pleines de nature pour nous consoler. Il serait amusant de proposer une tisane pour le moral justement.

Retrouvez toutes nos tisanes dans notre collection épicerie et au Cellier à Pommard.

 

Fabrice Pastre

Sources :
Histoire des plantes médicinales
Phytothérapie : la médecine par les plantes suscite un regain d'intérêt

 

Article précédent