LIVRAISON EN FRANCE OFFERTE À PARTIR DE 12 BOUTEILLES
Le panier
Associer les légumes jardin en permaculture

Les associations de légumes

Publié par Armand Heitz le

À Loaris, nous travaillons selon les principes de la permaculture. Travailler avec cette philosophie, ce n’est pas suivre des process déjà établis par d’autres pour arriver à ses fins. Travailler en permaculture, c’est une façon de penser, un chemin à construire où l’écosystème doit être considéré dans sa globalité.

On ne peut pas résumer la permaculture au fait de faire des buttes, couvrir le sol avec un paillage et faire des associations de légumes. C’est une réflexion globale qui doit être faite, autour d’un lieu, d’un climat, en prenant en compte les envies et les besoins humains. Parfois, cette réflexion se concrétise par des buttes, un paillage et des associations de légumes.

Loaris jardin en permaculture Armand Heitz

Si on prend l’exemple de Loaris, nous avons un terrain à la surface limitée, très humide l’hiver et très sec l’été. Au vu de ces conditions, nous avons décidé d'installer des planches de culture en butte pour ne pas que les plantes soient noyées l’hiver et et de les recouvrir d’un paillage pour conserver l’humidité lors de la sécheresse estivale. Pour répondre à la surface limitée et pour produire de manière vertueuse et optimale, nous travaillons différentes associations de légumes. Des associations dans le temps, dans l’espace et des associations bénéfiques.

Les associations de légumes dans le temps

Les associations dans le temps sont des associations qui permettent de mettre sur un espace réduit plusieurs légumes dont le temps de croissance et la date de récolte sont différents. L’idée est d’utiliser une même planche de culture pour plusieurs variétés de légumes au lieu d’utiliser une planche de culture par légume. Un bon exemple pourrait être l’association radis et carottes. Les radis sont des légumes de début de saison qui poussent très rapidement alors que les carottes elles vont avoir besoin de temps pour se développer. Ces légumes peuvent donc être travaillés au même endroit sans se gêner. Au jardin, nous utilisons beaucoup les associations de ce genre avec les radis. Nous travaillons également l’association fèves et panais, les panais ayant un rythme de croissance beaucoup moins élevé que les fèves.

association de légumes au jardin permaculture

Les associations de légumes dans l’espace

Les associations dans l’espace sont des associations où chaque légume va utiliser un espace différent de l’autre. L’association du genre la plus connue et que nous utilisons à Loaris est certainement celle des trois sœurs, une association entre le maïs, les haricots et les courges que les amérindiens utilisaient déjà.  Cette technique est simple : en poussant verticalement, le maïs va entraîner le haricot avec lui en hauteur et servir de tuteur. La courge pourra quant à elle utiliser l’espace libre sur le sol. Ainsi, trois légumes sur une même surface pourront être récoltés. Selon le même principe, nous cultivons ensemble le maïs et les concombres, le maïs et les courgettes ou encore la ciboule et le céleri.

Association de légumes jardin dans l'espace

Les association de légumes dites bénéfiques

Bien que toutes les associations soient bénéfiques d’une manière ou d’une autre, ce type d’association se caractérise par les bénéfices réciproques que les légumes s’apportent lors de leur croissance. À Loaris, nous travaillons notamment ce type d’association avec les légumineuses. Les légumineuses ont la faculté d’enrichir le sol en azote pour agir comme engrais naturel et permettre une meilleure croissance des autres cultures. L’association fèves et panais évoquée plus haut est un bel exemple de cet enrichissement.

En parlant d’associations dites bénéfiques, il y a un bénéfice beaucoup plus simple que nous utilisons énormément qui est la création d’ombre. Les cultures verticales comme le maïs ou le tournesol viennent créer de l’ombre aux légumes ne devant pas avoir un ensoleillement excessif.

Association de légumes dans le Cellier de Pommard

Toutes ces associations nous permettent de produire de manière vertueuse et sans aucun intrant de nombreux légumes sur une surface limitée. Ces légumes, récoltés sur un sol vivant, sont ensuite vendus en direct aux professionnels locaux et aux particuliers à notre Cellier à Pommard.

 

Léo Plassard

 

Article précédent Article suivant