LIVRAISON EN FRANCE OFFERTE À PARTIR DE 12 BOUTEILLES
Le panier
Épaule d’agneau rôtie, purée de courge, oignons grelots et jus aux morilles.

Armand Heitz x @justanotherpageaboutfood

Publié par Armand Heitz le

@justanotherpageaboutfood, de son nom Riccardo Lindi, est un instagrammeur connu pour les accords mets et vins qu'il réalise et met en lumière de manière artistique. Il cherche à élaborer le plat ou le dessert qui s'accordera parfaitement avec le vin qu'il déguste. Il publie sur instagram des séries de trois clichés sur fond noir : un vin, un légume ou composant de la recette, et le plat final.

Riccardo nous fait le plaisir d'accorder le Pommard 1er Cru Clos des Poutures Monopole du domaine, millésime 2018, avec une recette composée à partir de légumes de Loaris.

Pommard 1er Cru Clos des Poutures Monopole 2018

« Quand je veux être surpris, je ne vais pas en Côte de Beaune. J’ai beaucoup goûté, j’adore ces vins, je sais plus ou moins où je vais. Armand avec son Clos des Poutures a réussi à me surprendre. Un Pommard assez loin de l’idée qu’on a de cette appellation. Des tannins légers malgré son jeune âge, belle fraîcheur qui ne masque pas sa complexité. Long en bouche et d’une élégance rare, symbole d’une parfaite maîtrise de la vinification. Chapeau ! ».

Courge pleine de Naples

« Courge pleine de Naples de la micro-ferme en permaculture appelée Loaris près du domaine à Chassagne-Montrachet ».

Pour accompagner ce Pommard, Riccardo Lindi, gérant de plusieurs établissements à Paris, Milan et Dakar, a décidé d'utiliser notamment une courge pleine de Naples. Ce passionné de cuisine s'inspire de ses nombreux voyages dans le monde pour concocter des combinaisons culinaires audacieuses.

Épaule d’agneau rôtie

« Épaule d’agneau rôtie, purée de courge, oignons grelots et jus aux morilles. Certains plats naissent pour sublimer un vin. C’est le cas de celui-ci. J’avais commencé à travailler une pluma de cochon ibérique qui résultait trop délicate face au Pommard, puis un carré d’agneau, trop puissant à mon goût. Mais je n’étais pas loin. J’ai donc voulu essayer avec la même viande, mais un autre morceau qui a besoin d’une longue cuisson. Cette cuisson confite à basse température pendant 2 heures permet d’adoucir l’agneau, de le rendre moins sauvage. Ça a matché à merveille ! ».

 

Théo Troncy / @justanotherpageaboutfood

 

Article précédent Article suivant