LIVRAISON EN FRANCE OFFERTE À PARTIR DE 12 BOUTEILLES
Le panier
Femme tenant un verre de vin

L’impact de la Lune sur la vigne et le vin

Publié par Armand Heitz le

Dans notre monde, de nombreux mythes et réalités autour de la vigne existent. Parmi eux, celui que le calendrier lunaire tiendrait un rôle important au niveau des différentes cultures agricoles et notamment dans les vignes, évoquant ainsi l'influence de l'astre lunaire sur la culture et le goût du vin.

Selon le calendrier lunaire, le laboure, par exemple, devrait s'effectuer en phase descendante tandis que la récolte, quant à elle, devrait se faire en phase ascendante. Essayons d'en savoir un peu plus sur le sujet...

Le fruit ensoleillé

Les origines

Rudolf Steiner, le précurseur de la biodynamie, affirme en 1924, dans son livre « Le cours aux agriculteurs », que « toute vie sur terre dépend de rythmes cosmiques ». Il souligne par ce point que la périphérie cosmique a une influence sur le cycle de vie des plantes et des animaux.

Dans ce même livre, il affirme que la Lune joue un rôle prépondérant dans la biodynamie par le biais de ces différentes phases, que nous développerons plus tard.

Biodynamie : agriculture qui garantit la santé du sol et des plantes et qui accorde une grande importance aux rythmes de la nature.

Avant lui, d'autres hommes ont déjà remarqué et compris l'impact de la lune sur les éléments de la Terre. En effet, Pline l’ancien, Empereur romain du Ier siècle, a déclaré que la Lune « reconstitue la terre ; quand elle s’en approche, elle remplit tous les corps, tandis que, lorsqu’elle se retire, elle les vide ». 

 

Pline L'ancien

L'impact de la Lune sur les plantations

Le calendrier lunaire est divisé en lunaisons (de 27 à 29 jours en moyenne), c’est durant cette période que la lune passe par différentes phases croissantes, montantes, pleines, etc. Selon l'idée que le calendrier lunaire influence la viticulture, chacune de ces phases correspond à une tâche précise à effectuer au niveau de la vigne.

En Lune montante, selon le calendrier lunaire, la sève monte dans les vaisseaux des végétaux, ce qui intensifie la vie microbienne et aide au développement aérien. Il est donc recommandé au vigneron qui souhaite faire ces semis, de les réaliser durant cette période.

En Lune descendante, toujours selon le calendrier lunaire, la sève descend vers les racines et c'est donc à ce moment là que le vigneron doit enrichir son sol et le travailler.

De nombreuses études ont démontré que les mouvements de la Lune influent sur la croissance de la vigne. Une étude de Bruce Bills, professeur de géodynamique, explique par exemple que « les marées dans les océans contribuent à faire circuler la chaleur des eaux tropicales vers les pôles », ce qui aurait donc favorisé la biodiversité.

Le fruit en pleine pousse

L'impact de la Lune sur la dégustation

Aux différentes phases de la Lune, s'ajoute les différents jours qui constituent le calendrier lunaire : les jours racines, fleurs, feuilles et fruits. Pour la plantation des pieds de vignes, ces différents jours du calendrier lunaire auraient un impact. Il serait ainsi préférable de faire les plantations un jour racine en Lune descendante. Tandis qu'il serait préférable de faire la taille un jour fruit toujours en Lune descendante.

Aujourd’hui, de plus en plus de dégustateurs amateurs et professionnels se réfèrent au calendrier lunaire afin d’optimiser leur dégustation, une application a même été lancée : « When wine tastes better ».

Pour faire simple, nous pouvons résumer les quatre phases selon la méthode suivante :

  • Jour racine : il est désigné comme un mauvais jour pour la dégustation du vin, ne délivrant pas tous les arômes.
  • Jour fleur : lorsque la lune est dans l’un des signes de l’air, ce jour est parfait pour déguster des vins aromatiques tels que le viognier ou le sauvignon blanc.
  • Jour feuille : lorsque la Lune est dans l’un des signes de l’eau, ce sont les jours où les plantes se concentrent sur leur production de chlorophylles, une journée non propice à la dégustation.
  • Jour fruit : lorsque la Lune est dans l’un des signes du feu, c’est le meilleur moment pour la dégustation. Profitez !

L’impact de la Lune sur la dégustation n’est pas encore prouvé. Chacun y va de son avis, pour certains, en jour fruit les vins vont être plus ouverts et fruités, pour d'autres, cela ne change rien...

Armand déguste un vin selon le jour du calendrier

L'avis d'Armand

En 2010, lors de la visite du domaine Christian Rossel dans le canton de Neuchâtel, j’ai compris que la biodynamie était certainement le meilleur moyen pour prendre en compte un maximum de paramètres et mettre en oeuvre la meilleure décision pour la vigne et le vin. 

Du millésime 2013 au millésime 2017, j’ai donc suivi avec rigueur les principes de la biodynamie. Les vins plaisent et les clients apprécient le discours mais les résultats agronomiques et viticoles ne me conviennent pas. 

Pendant l’hiver 2018, nous étudions avec ma femme les principes de l’agroécologie, de la permaculture, et de l’agriculture régénérative et résiliente. 

Après ce gros travail d’étude bibliographique, je rejoins d'avantage la vision du permaculteur Damien Dekarz, qui indique ne pas négliger l’effet probable de la Lune sur les végétaux, mais qui préfère être attentif à la météo et aux microclimats de chacune de ses zones de cultures.

C'est cette vision qui nous permet chaque jour d'apporter de la vie nos sols, de la biodiversité dans nos parcelles, et d'offrir des vins à la hauteur de leurs terroirs.

Arthur Pollet

 

Article précédent Article suivant